25/08/2007 - Carnet de voyage - 21

Ne sachant plus où mettre les fleurs que j'ai reçues et pour ne pas (trop) m'y habituer, je reprends le fil du voyage... :D

Alors voilà...


A peine au-delà des murs de Salé, Sidi Moussa.
Sur une route où naguère encore on n'égorgeait pas que les animaux la nuit venue, une petite baie aride frappée par les vagues...

 

_cv21a

 

Rien ne la distinguerait des autres sinon un discret va-et-vient dont témoignent ces femmes. A gauche, dans la grotte, brûlent de l'encens et des bougies, traces d'un culte millénaire inspiré par les marabouts et que l'Islam n'a pu éradiquer.

On y pratique des incantations, y sacrifie des animaux, déchire des vêtements, jette des objets à la mer pour le repos des âmes, conjurer le "mauvais oeil", se libérer de sorts, retrouver l'amour...

 

 _cv21b

 

Au pied d'une côte déchiquetée, d'éternels tourments emportés par l'incessant assaut des vagues...

 

 _cv21c

08:41 Écrit par Dao | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : carnet de voyage 2007, maroc, sidi moussa, canon 350d |